Historique des Ateliers Bataillard:

C'est en 1901 qu'Abel Bataillard fonde son atelier de ferronnerie sur le flanc de la butte Montmartre. Rapidement, mobiliers, luminaires, grilles et réalisations diverses lui apportent une large renommée tandis que l'atelier grandit jusqu'à compter près de 40 personnes à la veille de la deuxième guerre mondiale.

Un baron japonais, le Baron Tanaka, lui propose même de réimplanter son atelier au Japon et de le payer pour transmettre son savoir aux japonais !

Pendant la deuxième guerre mondiale, l'atelier survie mais en effectif extrêmement réduit et les commandes sont souvent beaucoup plus utilitaires qu'artistiques.

La restauration des éléments de ferronnerie du palais Jacques Coeur Sur de Bourges permet le redémarrage de l'atelier après la guerre.

Quand de grands noms de la ferronnerie d'avant guerre disparaissent en raison de leur style très affirmé mais plus à la mode, Abel Bataillard réamorce une longue période de prospérité grâce à des productions de style classique parfaitement maîtrisé en y ajoutant une petite touche «maison ».

L'élévation progressive du niveau de vie, le développement des résidences secondaires conduisent une large clientèle à se fournir en mobilier, luminaires, rampes d'escalier, etc... chez Abel Bataillard.

Mais depuis longtemps déjà, la ferronnerie est affaire de famille chez Abel Bataillard. Outre sa fille qui le seconde dans la direction de l'entreprise, son petit-fils Jean-Pierre Guigo, le rejoint dans les années cinquante. Il apprend le métier comme les autres apprentis tout en acquérant une solide formation artistique aux Arts Appliqués. Ses qualités de concepteur et de dessinateur alliées à une excellente maîtrise des techniques non seulement de forge mais aussi de repoussage (sa spécialité) lui permettent de reprendre dignement le flambeau. Il perpétue la tradition maison tout en y apportant sa patte personnelle : modernisation de l'atelier (outillage, etc...) mais surtout multiplication des créations contemporaines.


Au début des années 1970, Jean-Pierre Guigo s'associe avec Christian Largardelle. La réunion des deux entreprises donne une nouvelle dimension à l'activité. 60 personnes réparties sur deux domaines complémentaires : ferronnerie d'art de très haute gamme et métallerie décorative contemporaine ouvrent de larges débouchés notamment à l'étranger. Les chantiers prestigieux se succèdent en Afrique (Côte d'Ivoire, Cameroun, Sénégal), au Moyen Orient (Arabie Saoudite, Iran, Irak), au Etats-Unis et bien entendu en Europe et en France (participation à la restauration de la Place Stanislas à Nancy avec les Etablissement Maison).

En 1983, l'activité prend un tournant dramatique lorsqu'une très grosse commande pour l'aéroport de Bagdad n'est pas soldée. L'ampleur de l'impayé est tel que l'entreprise Bataillard-Lagardelle est contrainte de se restructurer complètement.

Cet ainsi que Jean-Pierre Guigo se reconcentre uniquement sur la ferronerie d'art haut de gamme en récréant les « Ateliers Bataillard » qui subsiste aujourd'hui, toujours dans le même esprit.

S'appuyant sur un atelier comprenant des compagnons de grande expérience et des jeunes en formation, Ulisse Marcato redéveloppe l'entreprise avec deux priorités : d'une part continuer et accentuer l'activité traditionnelle de ferronnerie d'art de très haute qualité, d'autre part créer en collaboration avec des designers, des modèles de ferronnerie ou de métallerie contemporaine (mobilier spécifique du nouveau siège social de Schneider à Boulogne, Décorateur - Patrice Linyer designer : Bruno Valode - Rampe pour la boutique Balmain Paris - Décorateur - Alberto Pinto, etc...)

Après plus de 100 ans d'existence, Bataillard affirme sa capacité à recréer les atmosphères et les motifs du 18ème, et à créer les lignes d'aujourd'hui qui seront les «classiques » de demain.


Référence


 
GRANDES ADMINISTRATIONS ET ORGANISMES PUBLICS :

 
 
CHARBONNAGES DE FRANCE :
            Bureaux, hall d'entrée, escalier, travaux inox, etc. : travaux d'aménagement muraux.
 
P.T.T. :
            Réalisation d'une grande sculpture en laiton massif de 10 mètres Central Massena.
 
CAISSE D'EPARGNE DE STRASBOURG :
            Sas d'entrée en inox, habillage de poteaux, couloirs en inox, bureaux, mobilier, luminaires, sculpture, etc...
 
CREDIT MUTUEL D'ALSACE :
            Centre du Bischenberg, réalisation de toute la décoration, etc...
 
IMMEUBLES CONTEMPORAINS :
            33 Avenue Foch, décoration métallique, hall d'entrée, grille sur l'avenue, etc...
 
AIR FRANCE A PARIS :
            Agencement immeuble de bureaux.
 
CONSEIL REGIONAL D'ILE DE FRANCE :
            Rampes et garde-corps modernes, inox et verre.
 
IMMEUBLES CLASSIQUES :


QUAI D'ORLEANS :
            Toute la décoration.
 
QUAI VOLTAIRE :
            Tous les balcons, rampes monumentales intérieures.
 
PROCOPE :
            100 tonnes de charpente, reprise en sous-oeuvre et
restauration de tous les balcons de façade classés Monuments Historiques.


 
 
MONUMENTS HISTORIQUES :
 
 
PLACE STANISLAS A NANCY :
            Durant 20 ans, restauration de la Place.
 
CHATEAU DE VAUX LE VICOMTE :
            Deux grilles.
 
MUSEE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE :
            Grilles et rampes.
 
MUSEE DU LOUVRE :
            Balcons.
 
MUSEE RODIN :
            Balcons
 
HOTEL PARTICULIERS DE LA SOCIETE DES AUTEURS CONTEMPORAINS ET
DRAMATIQUES :
            Restauration et fabrication de ferronnerie.
 
MUSEE D'ORSAY :
            Restauration d'un portail GUIMARD et reconstitution d'une
entrée de station de métro pour l'exposition «GUIMARD».
 
TRIANON PALACE A VERSAILLES :
            Restauration de rampes et création de mâts de signalisation
de style.
 
MUSEE DE CLUNY :
            Mains courantes forgées et bornes.
 
REGIE IMMOBILIERE DE LA VILLE DE PARIS :
Rue Brunseau : porte monumentale (architecte Monsieur KAGAN).
2 Rue Pirandello : grille de la crèche.
32 Rue du Maroc : Grille de l'école maternelle.
 
MAIRIE DU 8ème ARRONDISSEMENT :
            Cour d'honneur : restauration de 43 mètres de grilles.
 
            Fontaine Place St Georges : restauration des grilles.
 
CITE DE LA MUSIQUE :
            Mobilier pour le musée (dessin : Christian de Portzamparc).
 
 
TRAVAUX DIVERS :
 
FONDATION CINO DEL DUCA :
            Porte monumentale.
 
THEATRE DE BAYONNE :
            Lustre de 10 mètres de diamètre.
 
THEATRE DE MONTLUCON :
            Lustres monumentaux.
 
 
HOTELS ET RESTAURANTS :
 
MARRIOTT CHAMPS ELYSEES :
            Marquises et rampes Louis XV.
 
LADUREE CHAMPS ELYSEES :
            Rampe régence et balcons intérieurs.
 
BEACH PLAZA MONACO :
            Mobilier, comptoirs d'accueils,
 
HOTEL MEURICE :
            Restauration de l'ensemble des portes vitrées du
rez-de-chaussée.
 
 
TRAVAUX A L 'ETRANGER :

 
RESIDENCES DU PRESIDENT - COTE D'IVOIRE :
            Deux grilles modernes, hauteur : 4 mètres.
 
IMMEUBLE REDEC DE JEDDAH - KOWEIT :
            Galerie marchande «Le Faubourg», centre commercial.
 
PARTICULIER - IRAN :
            Rampe de 45 mètres.
 
CONFERENCE PALACE DE RIYADH (Sculpteur SABATIE), Saudi Oger Entreprise :
            Un panneau sculpture de 70 mètres.
 
LE PALAIS PRESIDENTIEL DE YAOUNDE - CAMEROUN :
            Porte monumentale de 12 mètres de hauteur, 24 tonnes en acier, inox et laiton doré.
 
GRILLES EXTERIEURES :
7 portails et clôtures monumentaux (architecte : O.C. CACOUB).
 
POUR UN PARTICULIER - SUISSE :
            Reproduction de la rampe Louis XVI du Petit Trianon.
 
WHITEHAVEN CORPORATION - WASHINGTON :
            Fabrication d'une rampe pour Monsieur DALY.

 
SOCIETE YOSHIYO - JAPON :
Fabrication d'une rampe XVIIème siècle «FRENCH CHATEAU» à Tokyo, prix
FONDEXPA.
 
 
BOUTIQUES ET MAGASINS :

 
CELINE : Rue François 1er à Paris.
 
J.L. SCHERRER Couturier.
 
MARCIANO Boutique.
 
MAGASIN CLAUDE.
 
MARKS ET SPENCER.
 
JEAN-PIERRE : Rue F. ROOSEVELT.
 
DAVIDOFF : Avenue Victor Hugo.
 
SAHCO HESSELEIN à Paris, rampe et mobilier contemporain.
 
J.C. JITROIS A PARIS : Rampe acier brossé et feuille d or.
 
BEYLERIAN : Escalier monumental, rampe et mobilier.
 
DORMEUIL : Façade et vitrine.
 
GALERIE MERMOZ : Marquise.
 
PIERRE BALMAIN : Création de rampes et grilles d'entrée de la Boutique Rue
François 1er
 
 
DIVERS :
 
ARAGO DEFENSE : La Défense - Puteaux.
 
Panneaux sculpture : Hall d'entrée.
 
Sculpture en cuivre monumentale : DELEMONT, JURA SUISSE
 
Sculpture en inox : S.C. Monique ARRADON.
 
Sculpture laiton Université de RIYADH : S.C. GRAFFIN.


 
 
Sculpture en fer : S.C. Robert SEGUINEAU.
 
Sculpture MEDTRONIC France : Neuilly : S.C. J.P. BATAILLARD.
 
Fondation CZIFRA : Lustre de 2,50 mètres de diamètre pour l'auditorium CZIFRA de Senlis.
 
Square d'Anvers à Paris 18ème : Le kiosque.
 
BOUYGUES programme boulevard de la Madeleine : création et fabrication d'une marquise de 10 mètres.
 
SCHNEIDER : Mobilier spécifique pour le siège social.
 



Accueil La ferronnerie Notre façon de travailler Historique - Références Contact